top of page
Blog Naturopathe

Tous mes articles
Alimentation | Hygiène de vie | Bien-être digestif

  • Julie MATHEUDI

#08 Le pancréas et la résistance à l'insuline : traitement naturel ?

résistance à l'insuline traitement naturel ?

Résistance à l’insuline, traitement naturel ? La résistance à l’insuline est un trouble du métabolisme qui se caractérise par une diminution de la capacité des cellules à réagir à l’insuline, l’hormone qui régule le niveau de glucose dans le sang. Il existe des solutions naturelles pour prévenir et réduire la résistance à l’insuline, en agissant sur les facteurs qui influencent ce déséquilibre.

Dans cet article, je vous explique le rôle du pancréas, l’organe qui produit l’insuline, les symptômes et les causes de la résistance à l’insuline, les moyens de la diagnostiquer et mes conseils naturo pour la traiter naturellement.

 

Le pancréas, cet organe vital du système digestif.

Le pancréas est un organe essentiel pour la digestion et le métabolisme, de forme allongée et d’une quinzaine de centimètres, qui a deux fonctions principales : exocrine et endocrine. Il se situe derrière l'estomac et en contact avec l'intestin grêle et la rate.


La fonction exocrine consiste à fabriquer et à libérer dans le duodénum des substances qui aident à digérer les aliments, comme le bicarbonate et le suc pancréatique. La fonction endocrine consiste à produire et à sécréter dans le sang des hormones qui régulent le taux de glucose, comme l’insuline et le glucagon.


Le pancréas contient des groupes de cellules spécialisées appelés îlots de Langerhans, qui sont responsables de la synthèse et de la libération de ces hormones. Parmi ces cellules, on distingue les cellules bêta (50 à 70%), qui produisent l’insuline, le peptide C (un composé dérivé de l’insuline) et l’amyline, et les cellules alpha (30 à 50%), qui produisent le glucagon.


L’amyline ralentis la vidange gastrique et favorise la satiété, empêchant ainsi les pics postprandiaux de la glycémie. L’insuline est une hormone hypoglycémiante, qui favorise l’entrée du glucose dans les cellules, notamment les cellules musculaires et adipeuses. Le glucagon est une hormone hyperglycémiante, qui stimule la libération du glucose par le foie.


Le pancréas peut être affecté par divers troubles, comme la résistance à l’insuline ou le diabète.

 

La résistance à l'insuline :

La résistance à l’insuline se produit lorsque les cellules deviennent moins sensibles à l’action de l’insuline, ce qui entraîne une diminution de l’absorption du glucose et une augmentation de sa concentration dans le sang. Pour compenser, le pancréas augmente sa production d’insuline, ce qui provoque une hyperinsulinémie. À long terme, cette situation peut épuiser les cellules bêta du pancréas et entraîner une diminution de la sécrétion d’insuline, ce qui aggrave l’hyperglycémie et favorise le développement du diabète de type 2.


Les causes de la résistance à l’insuline :

La résistance à l’insuline peut avoir plusieurs causes, comme une alimentation déséquilibrée, riche en sucres rapides et en produits raffinés, une sédentarité, un stress chronique, un manque de sommeil, une prédisposition génétique, etc.


Les symptômes de la résistance à l’insuline :

La résistance à l’insuline ne provoque pas de symptômes spécifiques.


La résistance à l’insuline se manifeste par des signes généraux, comme une fatigue persistante, une prise de poids inexpliquée, surtout au niveau du ventre, une difficulté à perdre du poids, des envies de sucré ou de féculents, une somnolence diurne, des troubles de l’humeur, une peau grasse ou acnéique, une alternance de diarrhée et de constipation, un foie fatigué avec une possible augmentation du taux de triglycérides et du cholestérol, etc.


Comment savoir si on a une résistance à l'insuline ?

Les tests sanguins sont généralement « normaux » malgré l'inconfort physiologique ressentis.


Pour savoir si on a une résistance à l’insuline, il faut réaliser des examens sanguins qui mesurent le taux de glucose et d’insuline à jeun, et calculer l’indice HOMA-IR, qui reflète le degré de résistance à l’insuline.


On parle de résistance à l’insuline lorsque l’indice HOMA-IR (Homeostasis Model Assessment of Insulin Resistance | valeur de référence <1,97) est supérieur à 2,5. Un contrôle tous les 6 mois pour suivre l'évolution de votre fonction pancréatique serait souhaitable. Si l'indice HOMA-IR se situe entre 1,6 et 2,5 : la résistance à l'insuline débute et vous pouvez modifier votre hygiène de vie puis contrôler tous les ans votre indice par précaution. Un HOMA-IR inférieur à 1,6 reflète une absence de résistance à l'insuline (mais je conseille de contrôler tous les 2 ans par prévention lors d'un check-up annuel).

  • HOMA-IR = Glycémie (en mmol) x Insulinémie (en wm/ml) ÷ 22,5

Il existe un autre indice HOMA, l’HOMA-Bêta, qui évalue la capacité des cellules bêta à produire de l’insuline. Lorsque l’indice HOMA-Bêta est inférieur à la valeur de référence (entre 167 et 175), cela indique que les cellules du pancréas ne fonctionnent pas correctement.

  • HOMA-Bêta = (20 x Insulinémie (en wm/ml)) ÷ (Glycémie - 3,5)


⚠ Les valeurs de référence peuvent varier en fonction du laboratoire dans lequel le test a été effectué. De plus, le coût de l'analyse en laboratoire de l'indice HOMA varie en fonction de la région, du laboratoire et de votre couverture d'assurance santé. En général, il coûte aux alentours de 20 euros (qui peuvent être pris en charge par la sécurité sociale et par votre mutuelle, s'il est prescrit par un médecin).


Résistance à l'insuline, traitement naturel ?

La naturopathie est une approche préventive et complémentaire à la médecine conventionnelle, en proposant des conseils personnalisés en fonction du profil et des besoins de chaque individu.


Un "traitement naturel" pour la résistance à l'insuline ? La prévention et des mesures hygiéno-diététiques visant à réduire le taux de sucre dans le sang et à améliorer la sensibilité des cellules à l'insuline sont proposés en Naturopathie.


  1. Adopter une alimentation équilibrée, riche en fibres, en protéines végétales, en bons gras (oméga-3) et en antioxydants. Limiter la consommation de sucres rapides, de produits raffinés, d'aliments industriels et d'alcool.

  2. Pratiquer une activité physique régulière, adaptée à son niveau et à ses objectifs. L'exercice physique augmente la consommation de glucose par les muscles et favorise la production d'insuline.

  3. Gérer son stress, qui peut augmenter le taux de cortisol, une hormone qui élève le taux de sucre dans le sang. Privilégier les techniques de relaxation, la méditation, la respiration profonde, etc.

  4. Prendre soin de son sommeil, qui joue un rôle essentiel dans la régulation hormonale et métabolique. Respecter un rythme régulier, éviter les écrans avant de se coucher, créer un environnement propice au repos, etc.

  5. L'utilisation d'actifs naturels (plantes médicinales, huiles essentielles ou compléments alimentaires) aide à réduire la glycémie et à stimuler la production d'insuline. Par exemple : le zinc, le chrome, le manganèse, le magnésium, les vitamines du groupe B, la vitamine D, la cannelle, le fenugrec, le ginseng, le curcuma, etc. Toujours demander conseil à un professionnel avant d'utiliser ces produits afin d'être orienté vers un produit qui vous convient et dans les bons dosages.


Régime à suivre en cas de résistance à l'insuline :

Il n'existe pas un régime unique pour traiter la résistance à l'insuline, mais plutôt des principes de base à adapter en fonction de ses besoins et de ses préférences.


Mes recommandations :

Bien entendu tous ces conseils sont généraux, je vous conseille avant tout de consulter pour obtenir des conseils personnalisés adaptés à votre situation personnelle.

  • Répartir les repas en 3 à 5 prises par jour : des vrais repas, en évitant les grignotages et les jeûnes prolongés, qui peuvent perturber la glycémie.

  • Privilégier les aliments à index glycémique bas ou modéré, c'est-à-dire ceux qui élèvent peu le taux de sucre dans le sang. Par exemple : les légumes, les fruits, les céréales complètes, les légumineuses, les oléagineux, etc.

  • Associer à chaque repas des protéines, des glucides et des lipides, en respectant des proportions adaptées. Les protéines et les lipides ralentissent la digestion et l'absorption des glucides, ce qui évite les pics de glycémie.

  • Choisir des sources de protéines de qualité, en privilégiant les protéines végétales (tofu, tempeh, seitan, quinoa, lentilles, pois chiches, etc.) et en limitant les protéines animales (viande rouge, charcuterie, fromage, etc.).

  • Sélectionner des sources de lipides bénéfiques pour la santé cardiovasculaire en favorisant les acides gras insaturés (huile d'olive, huile de colza, huile de lin, huile de noix, huile de chanvre, huile de cameline, avocat, noix, graines de lin, graines de chia, etc.) et en évitant les acides gras saturés (beurre, crème, fromage, viande grasse, etc.) et trans (margarine, pâtisserie industrielle, etc.).

  • Limiter la consommation de sel, qui favorise l'absorption du glucose au niveau intestinal, la rétention d'eau et l'hypertension artérielle. Préférer les épices, les herbes aromatiques ou le jus de citron pour assaisonner ses plats.

  • S'hydrater suffisamment : boire de l'eau tout au long de la journée, au moins 1,5 litre par jour. Éviter les boissons sucrées (sodas, jus de fruits industriels, sirops, etc.), alcoolisées ou caféinées (café, thé noir ou vert), qui augmentent la glycémie ou le stress.

 

Pour conclure, la résistance à l’insuline est un trouble métabolique qui peut avoir des conséquences graves sur votre santé et votre bien-être. Il est important de la prévenir et de la traiter naturellement, en adoptant une hygiène de vie saine grâce à un accompagnement en naturopathie.


On en discute ?



À bientôt et prenez soin de votre pancréas 😊

Julie 🌸


 

📣 "Disclaimer"

Ces informations sur la « résistance à l’insuline, traitement naturel ? » sont mentionnées à titre informatif uniquement et ne doivent pas être considérées comme des conseils médicaux, des diagnostics ou des prescriptions et ne remplacent pas les traitements médicamenteux ou la prise en charge médicale. Consulter un professionnel de santé pour toute question relative à votre santé.

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
Taper sur un ordinateur

Mes meilleurs conseils santé et bien-être tous les 15 jours !

bottom of page